Ruiné à cause de vos émotions ?

 

Pour faire des gains en bourse, vous pensez peut-être qu’il faut acheter quand les marchés sont bas et revendre quand ils sont hauts.

                              (sur le papier, cela paraît assez logique, n’est-ce pas ?)

Mais entre la théorie et la pratique, les choses se compliquent beaucoup à cause de plusieurs éléments souvent sous-estimés par les traders amateurs.

Voici donc quelques astuces pour éviter les principaux pièges du trading…

 

Il est impossible de “timer” le marché !

 

Timer”, ça veut dire anticiper les mouvements de prix.

C’est vouloir attendre le bon moment pour entrer avant une hausse…

Et c’est tenter de revendre juste avant que les cours ne se retournent à la baisse…

Sauf qu’en réalité :

 

  • vous n’achèterez jamais le “point bas”

Vous serez toujours en retard par rapport aux professionnels.

Ils ont avec eux les cerveaux les plus brillants, les outils de trading les plus rapides et les logiciels prédictifs les plus avancés.

Ils ont les bonnes infos avant vous pour investir au bon moment.

                              (que ce soit par des sources publiques, ou de façon moins transparente par leurs réseaux d“initiés”…)

 

  • et vous ne vendrez pas non plus le “point haut”

Comment pourriez-vous prévoir le bon moment pour vendre ?

En faisant de l’analyse fondamentale, pour évaluer le juste prix d’un actif ?

En faisant de l’analyse technique, pour calculer un niveau probable de sortie ?

Ces méthodes peuvent donner des indications, mais ce ne sont pas des gages de réussite à 100 %…

                              (… et si vous n’êtes pas un trader pro, ou un analyste financier, je vous souhaite bon courage pour les utiliser avec efficacité…)

 

Dans tous les cas, depuis plusieurs années, LE facteur principal qui fait bouger les marchés, ce sont les politiques monétaires “non conventionnelles” des Banques centrales.

Et cela, personne ne le maîtrise !

Même si vous considérez que le marché est surévalué et qu’il faut vendre (et même si vous avez “raison” en théorie avec vos indicateurs)

                              … rien ne l’empêchera de continuer de monter et de vous donner tort, si les Banques centrales le veulent !

Vous ne passerez donc jamais vos trades sur les meilleurs points d’entrée, ni de sortie.

Mais il y a plus grave…

 

Vous restez hors marché trop longtemps

 

À vouloir attendre le soit disant “bon moment” pour investir…

                              … vous restez parfois hors marché pendant des semaines, voire des mois !

Et durant ces longues périodes, vous ne gagnez rien…

 

Pire !

L’attente peut vous coûter beaucoup plus cher que si vous aviez investi, même sur un point haut !

La célèbre banque JP Morgan a fait une étude (1) qui compare le rendement moyen cumulé obtenu sur le S&P 500, soit :

  • en achetant à chaque fois les plus hauts du marché (en gris sur le graphique)
  • en achetant à un autre moment, quand le marché est plus bas (en vert sur le graphique)

Le résultat est sans appel, regardez :

Chargement image

 

On voit qu’acheter les points hauts est toujours plus rentable !

Que ce soit sur une durée de placement d’un an, de trois ans, ou de cinq ans.

                              (oui je sais, c’est contre-intuitif, mais ces performances sont bien calculées sur le long terme…)

 

Évitez le plus grand danger du trading

 

Lorsque votre argent est en jeu, vos émotions prennent le dessus.

Et vous ne pouvez plus prendre de décisions rationnelles.

Si vous n’achetez pas quand le marché est haut, c’est parce que vous avez peur qu’il rebaisse derrière (et c’est une erreur).

Si vous attendez toujours un point plus bas pour rentrer, c’est parce que vous avez l’espoir de gagner plus (et c’est aussi une erreur).

Si vous n’arrivez pas à sortir du marché quand vous avez fait des plus-values, c’est parce que vous avez l’envie de gagner encore plus (et c’est encore une erreur).

 

Le trading est une lutte émotionnelle contre soi-même.

Seule une infime minorité de traders arrivent à garder un détachement émotionnel complet pour :

  • définir une bonne méthode de trading
  • la suivre avec la rigueur implacable d’un robot
  • et la répliquer, encore et encore, pour être gagnant à long terme dans le chaos du marché !

 

La plupart des investisseurs sont incapables de tenir cette discipline de fer.

Un jour ou l’autre, ils font le trade de trop, celui qui leur fait perdre la tête…

                              … et leur argent avec !

Pour éviter ce risque, il existe pourtant une méthode simple et efficace que vous pouvez utiliser…

 

Enclenchez le mode automatique !

 

En utilisant la stratégie du Dollar Cost Averaging (DCA), vous allez mettre en place le garde-fou ultime qui va vous permettre d’investir :

  • toujours la même somme
  • sur le même support
  • à intervalles réguliers
  • et quelles que soient les conditions du marché !

 

C’est simple et cela fonctionne très bien, même dans les marchés volatils.

Il y a plusieurs avantages à mettre en place cette routine d’investissement :

  • vous ne réagissez pas émotionnellement en fonction des hausses, ou des baisses du marché (= la somme investie est toujours la même)
  • vous lissez votre prix de revient sur le long terme (= la volatilité est absorbée par la régularité de vos achats)
  • et cerise sur le gâteau, vous faites courir les intérêts composés sur les sommes déjà investies !

 

Cette technique est particulièrement adaptée aux débutants, qui peuvent ainsi commencer d’investir sans faire d’arbitrages risqués et sans subir le stress du marché !

Dites-moi en commentaire si vous avez déjà fait du DCA et sur quels actifs ?

 

Quand vous aurez plus de connaissances en trading, vous pourrez utiliser d’autres stratégies d’investissement, plus complexes…

                              … mais le DCA reste une base pour tout investisseur qui veut être rentable à long terme.

 

Restez à l’écoute,

Jérôme.

 

Source :
(1) am.jpmorgan.com/us/en/asset-management/adv/insights/market-insights/market-updates/on-the-minds-of-investors/Should-do-it-yourselfers-invest-at-all-time-highs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.