Vivez 10'000 vies sans quitter votre salon !

 

En ce moment, l’entreprise Meta (ex-Facebook) restructure ses activités autour des applications de réalité virtuelle et de son futur métavers qu’ils vont appeler… “Horizon” !

                              (vous pensez que je peux demander des droits d’auteur à Mark Zuckerberg ?…)

Pour entrer dans la galaxie Meta, vous devrez donc bientôt créer un compte Meta Horizon.

                              (ce sera votre profil social, avec votre pseudo et votre avatar personnalisé, un peu comme votre ancien profil Facebook)

Ensuite, vous pourrez vous connecter avec votre casque de réalité virtuelle et utiliser vos différentes applications dans le métavers de Meta.

 

Par exemple, si vous lancez une partie de ping pong virtuelle :

Vous entendez le bruit de la balle qui rebondit sur la table…

                    … vous voyez la balle arriver sur vous…

                                        … vous faites le mouvement pour la frapper avec la télécommande…

                                                            … vous ressentez la vibration du choc de la balle contre la raquette !

Vous y êtes vraiment.

 

Votre cerveau est manipulé par les sensations qu’il perçoit.

Et à partir d’un certain niveau de réalisme, il n’est plus capable de rationaliser les choses.

Pour lui, il n’y a plus de différence entre le monde réel et le monde virtuel en 3D.

Vous n’avez plus l’impression de jouer à un jeu vidéo “externe” à vous, mais vous vivez “réellement” l’expérience et vous ressentez les émotions “en vrai”.

Et cela ouvre des possibilités incroyables…

 

Quand l’immersion dépasse la réalité

 

Pour l’instant, vous n’avez qu’un casque sur la tête, mais demain, vous aurez en plus :

  • des diffuseurs d’odeurs intégrés
  • des enceintes déportées de chaque côté de votre salon pour une meilleure spatialisation du son
  • des gants tactiles qui vous permettront de “prendre” les objets virtuels
  • des combinaisons qui vous feront ressentir les vibrations…

L’immersion sensorielle sera totale.

 

Vous pourrez visiter n’importe quel lieu, même à l’autre bout du monde, sans sortir de chez vous.

Et vous pourrez profiter des sensations de n’importe quelle activité, sans aucun risque (comme sauter en parachute, ou participer aux 24h du Mans dans l’hypercar Toyota GR010 Hybrid…)

Il n’y a plus de limite !

 

Votre cerveau va devenir ACCRO

 

La réalité virtuelle va modifier vos perceptions et vos réactions, c’est scientifiquement prouvé.

Pourquoi ?

Parce que votre cerveau combine tous les stimuli qu’il reçoit (visuels, auditifs, tactiles, proprioceptifs…)

Puis il réagit ensuite en fonction de cet environnement global.

Vos réflexes biologiques vont donc s’adapter à ce que vous vivrez dans le métavers.

C’est immédiat et incontrôlable.

Car pour votre cerveau, votre avatar EST “vous”.

Les scientifiques appellent ce processus l’incarnation :

Chargement image

 

Vous aurez une nouvelle “estimation” de ce qu’est votre corps et de ce qui lui arrive, en fonction de la représentation qu’il aura dans le métavers.

C’est si puissant que l’on observe même des changements dans la manière de bouger lorsqu’une personne est incarnée dans un avatar très différent de son vrai corps !

 

Par exemple, si votre avatar est un robot avec des petites jambes, alors vous allez vous déplacer avec des plus petits pas et une fréquence plus élevée (comme si vous aviez vraiment des jambes plus petites !)

Et si vous vous retrouvez virtuellement sur une plage, vous aurez beau “savoir” que vous êtes dans votre salon, votre cerveau vous fera quand même marcher plus lentement, comme si vos pieds s’enfonçaient vraiment dans le sable !

 

Maintenant vous savez que vous serez influencé par votre avatar, tant sur le plan moteur que sur le plan psychologique.

Je vous conseille donc de bien le choisir…

                              (prenez-en plutôt un qui vous ressemble, ou qui soit “vous en un peu mieux”…)

 

Pour le meilleur et pour le pire ?

 

Les scientifiques pourraient se servir des avatars virtuels pour aider des patients blessés, ou handicapés.

En les incarnant dans un avatar adapté à leur pathologie, ils pourraient stimuler leur cerveau pour accélérer leur rééducation motrice.

Mais ces mondes virtuels vont aussi bouleverser nos comportements psychologiques et sociaux.

Et pour certaines personnes, la frontière entre la « réalité » et le « monde virtuel » semble déjà avoir disparu :

Chargement image
Chargement image
Chargement image

 

Ça promet…

Dans tous les cas, les métavers vont bientôt devenir des environnements technologiques incontournables.

Les plus grandes sociétés se positionnent déjà sur ce secteur et elles pourraient générer des centaines de millions de dollars de profits.

Dites-moi en commentaire quelle serait l’expérience la plus dingue que vous aimeriez “vivre” dans un métavers ?

 

Restez à l’écoute,

Jérôme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.